Fleurissement et cadre de vie

Saint-Saturnin et Chadrat bénéficient d’un environnement privilégié : Saint-Saturnin perché sur la coulée de lave surplombant la Monne et Chadrat construit sur les flancs de la Montagne de la Serre. Les deux bourgs bénéficient d’une qualité architecturale (petit et grand patrimoine) et paysagère exceptionnelles, que les nouveaux règlements d’urbanisme (PLU et AVAP) ont pour vocation de préserver. Le végétal participe également à la qualité de notre cadre de vie. Comme le patrimoine architectural, le patrimoine végétal dépend (un peu) de la volonté municipale et (beaucoup) de la bienveillance des habitants de la commune. La commission « embellissement et fleurissement », constituée d’élus et d’habitants, œuvre modestement pour mettre en valeur la richesse de notre cadre de vie.

A Chadrat…

La commission peut s’appuyer sur un important réseau de bénévoles. Chaque année, au printemps, ils se chargent de planter les fleurs achetées par la municipalité ou récupérées ici ou là. Leur action s’inscrit en amont (recensement des parterres, bordures, jardinières, bacs etc…, identification des végétaux à remplacer, propositions de petits aménagements…) et en aval (désherbage manuel, arrosage ponctuel, nettoyage…).

En 2016, suite à l’inscription au Concours Départemental du Fleurissement et du Cadre de Vie, le jury de territoire a été reçu à Chadrat pour une visite organisée et encadrée par des élus et des bénévoles. A l’issue de cette visite, la commune a été sélectionnée pour concourir au niveau départemental. Après une visite de Chadrat en septembre 2016, le jury départemental a décidé de saluer l’engagement des bénévoles en décernant à la commune un Prix Départemental pour la Participation des Habitants du Village de Chadrat. La municipalité remercie chaleureusement toutes ses habitants qui s’engagent au quotidien pour la valorisation de notre cadre de vie.

A Saint-Saturnin…

Les travaux de réfection des ruelles du centre historique menés de novembre 2015 à octobre 2016 ont permis de préserver ou de créer des zones à végétaliser en pied de façade. Ces zones avaient été définies courant 2015 en concertation avec les riverains, à l’occasion d’une visite sur place de Madame Lespiaucq, architecte en charge du projet. Au terme du chantier, la municipalité a souhaité impliquer les habitants dans l’appropriation et la végétalisation de ces nouveaux espaces. Les membres de la commission « embellissement et fleurissement » ont choisi les végétaux à planter, en s’appuyant sur les recommandations fournies par Madame Lespiaucq, ainsi que celles de Monsieur Descoeur, en charge de notre dossier PLU.

La municipalité a financé l’achat des végétaux, les riverains ont ensuite été mis à contribution pour une matinée de plantations, le 3 décembre dernier. Lavandes, saponaires, roses trémières, hortensias, chèvrefeuilles, glycines et autres rosiers grimpants ont ainsi pris possession des lieux. Après quelques heures de travail dans le froid et la bonne humeur, tous les participants ont ensuite été conviés à fêter la fin des travaux autour d’un apéritif pris sur place. La municipalité compte maintenant sur la bienveillance des riverains pour le respect et l’entretien de ces plantations (arrosage, désherbage).

Zéro phyto…

Depuis plusieurs années, et avec un peu d’avance sur la législation qui devient de plus en plus contraignante, la commune s’est engagée sur la voie du zéro phyto. Arrêter le recours aux pesticides, c’est œuvrer pour la qualité de notre environnement, et plus particulièrement la qualité de nos sols et la qualité de l’eau de nos rivières. Mais arrêter le recours aux pesticides, c’est aussi changer nos habitudes et nos pratiques. Sans désherbant chimique, impossible d’avoir des rues, ruelles, places et massifs sans mauvaises herbes. Malgré les efforts fournis par les employés municipaux, le désherbage « mécanique » ne peut atteindre le niveau de performance du désherbage « chimique ». Alors, il faut trouver des astuces. Par exemple créer de nouveaux outils pour rendre le travail de désherbage « mécanique » plus ergonomique. Par exemple le semis de gazon à croissance lente dans les joints entre les pavés (devant la mairie), afin d’atténuer l’aspect disgracieux des mauvaises herbes. Par exemple semer des fleurs naturelles en pied de mur sur certains trottoirs, afin de remplacer les pissenlits par des essences fleuries. Par exemple engazonner nos cimetières afin d’en améliorer l’aspect. Enfin, arrêter le zéro phyto, c’est accepter que nos rues et nos trottoirs soient « moins nets », tolérer les mauvaises herbes, la préservation de notre environnement est à ce prix.

Cet engagement dans la durée de la commune a été salué par une double labellisation :

  • Label niveau 3 (le plus élevé) délivré par la FREDON Auvergne
  • Label national “Terre Saine, communes sans pesticides”

Le zéro phyto est l’affaire de tous. Les efforts de la municipalité sur l’espace public doivent aller de pair avec ceux des habitants sur l’espace privé. Amis jardiniers, abandonnez les pesticides et découvrez une autre façon de jardiner !

Concours Départemental du Fleurissement et du Cadre de Vie

Cette année encore, la commune de Saint-Saturnin présente sa candidature au Concours Départemental du Fleurissement et du Cadre de Vie. Organisé par le Conseil Départemental, ce concours vise à distinguer les communes qui œuvrent pour améliorer la qualité de vie des habitants et l’accueil des visiteurs, tout en protégeant l’environnement. La sélection des villages s’opère en deux temps. Dans un premier temps (courant juillet), les jurys de territoires sélectionnent les communes susceptibles de concourir au niveau départemental. Dans un deuxième temps, le jury départemental visite les communes sélectionnées (courant septembre) établit le palmarès départemental et adresse au jury régional la liste des communes qu’il juge susceptibles de concourir à l’échelon régional pour le classement 1 fleur du label « Villes et Villages Fleuris ». C’est le jury régional qui décide d’attribuer la première fleur, après visite des communes sélectionnées l’année précédente par le jury départemental. Après la visite de Chadrat en 2016, nous proposerons au jury en 2017 une déambulation dans les ruelles de Saint-Saturnin.

Chacun peut contribuer à son échelle, en fleurissant et en végétalisant les espaces petits ou grands : cours, jardins, terrasses, fenêtres…